Coronavirus : Information importante !

En raison de la propagation du virus Covid-19 et des dispositions gouvernementales, le Cabinet Laissy met en place les consultations à distance.

Pour connaître les modalités d'organisation de ces consultations, nous vous invitons à contacter par email via le formulaire de contact ou par téléphone :

- Matthieu LAISSY, pour le Cabinet de Paris au 01 77 62 75 18 ;

- Thomas LAISSY, pour le Cabinet de Montpellier au 04 27 86 80 34.

Les troubles du comportement alimentaire (TCA)

Les troubles de l'alimentation ou troubles du comportement alimentaire (TCA) se réfèrent à des comportements alimentaires anormaux au détriment de la santé physique et mentale d'une personne. Ces troubles peuvent prendre plusieurs formes, les plus communes étant l'anorexie mentale, la boulimie et l'hyperphagie boulimique.

Consulter à Paris

 

Reconnaître un trouble de l'alimentation ?

Les troubles de l’alimentation, conséquences de troubles psychiques variés, peuvent avoir des manifestations bien différentes. L'anorexie mentale se manifeste par une préoccupation tyrannique du poids, des restrictions et privations importantes d'aliments. La boulimie, quant à elle, se caractérise par ingestions excessives d'aliments, de façon répétitive et durable, suivies par des actes compensatoires (provocation de vomissement, utilisation de laxatif, etc.). L'hyperphagie reprend le fonctionnement de la boulimie mais sans acte compensatoire. Enfin, il existe d'autres troubles moins typiques prenant des formes obsessionnelles (l'orthorexie par exemple) ou phobiques (comme la néophobie alimentaire que l'on retrouve chez certains enfants) qui ont eux aussi des incidences sur la vie courante.

Pour quelle démarche thérapeutique opter ?

Un travail thérapeutique permet de circonscrire les parties émotionnelle et comportementale qui conduisent au trouble alimentaire. L'émotion est en effet une source de déclenchement de comportements divers. Travailler sur cette émotion, avec des techniques telles que l'EFT ou le RITMO en plus de l'hypnose, permet ensuite un travail efficace sur les routines mentales. Ce sont ces routines qui se traduisent ensuite en routines comportementales, souvent obsessionnelles et compulsives (voir TOC), symptomatiques des troubles du comportement alimentaire (TCA). Ainsi l'état d'hypnose crée un état favorable au "désapprentissage" comportemental pour permettre aux personnes d'adopter d'autres stratégies alimentaires plus saines et "écologiques" pour elles-mêmes. Les changements de comportement peuvent ensuite avoir des conséquences physiologiques positives comme, par exemple, la perte de poids dans les cas d'hyperphagie ou la prise de poids dans les cas d'anorexie. A savoir que les troubles du comportement alimentaire sont généralement liés à une dépression, à l'anxiété ou au stress, à un manque de confiance en soi ou d'estime de soi qui peuvent être aussi l'objet d'un travail hypnothérapeutique.

Nous contacter

Form by ChronoForms - ChronoEngine.com